Kenny Chiang

Données clés

Portrait

Mot du jour

Tout droit venu de Hong Kong, Kenny Chiang, nouveau pilote de Challenger Class, est le premier Chinois à concourir en Red Bull Air Race, un rêve qu'il nourrit depuis 10 ans. À tout juste 27 ans, il sera l'un des plus jeunes pilotes à s'élancer à haute vitesse et basse altitude entre les pylônes, mais il bénéficie malgré tout d'une certaine expérience dans le pilotage commercial et la voltige aérienne, et s'investit passionnément pour démocratiser l'aviation dans son pays natal et au-delà de ses frontières.

Chiang prend sa première leçon de pilotage à 13 ans et décroche sa licence à 17 ans. La même année, il assiste à l'épreuve britannique du Red Bull Air Race de Londres, une graine est plantée. Le jeune Chinois commence à apprendre la voltige aérienne et est engagé au même moment par une compagnie aérienne. À 19 ans, il devient l'un des plus jeunes pilotes de l'histoire aux commandes d'un 747.

À 24 ans, Chiang participe déjà à des compétitions internationales de voltige, notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie et en Afrique du Sud. En 2014, il devient le tout premier pilote à représenter Hong Kong sur la scène internationale de voltige et gagne le bronze dès sa première participation au championnat du monde, la première médaille dans cette discipline jamais remportée par un pays asiatique. Aujourd'hui Chiang comptabilise plus de 2500 heures de vol, aux commandes de plus de 38 types d'appareils.

« Pour piloter en compétition, il faut avant tout bien se préparer et s'entraîner. Il est impératif de savoir où sont les limites et de ne jamais dépasser ses limites personnelles ni celles de son avion, explique Chiang. C'est un véritable rêve qui devient réalité que d'entrer en Master Class. La préparation mentale est très semblable à celle de la voltige, mais le pilotage n'a rien à voir, j'ai beaucoup de pain sur la planche. »